Les foires aux plantes rares

Pour les amateurs de jardins, les foires aux plantes rares sont l'occasion de trouver LA plante qu'ils recherchent et de rencontrer les pépiniéristes producteurs de leur région. Ils cultivent des plantes de collection robustes, rares adaptées aux climat et au sol de votre jardin et sont de précieux conseils.

Bouquet de jardin

Du paysage au jardin, du jardin au bouquet.

Il n'y a pas que les jardins dans la vie: il y a aussi les fleurs !

Confectionner des palettes végétales est mon métier, et j'ai découvert que la création de bouquets est un exercice très similaire: il faut marier les feuillages aux fleurs, jouer sur les différentes textures, odeurs, couleurs.

Pour célébrer le mariage de Laureen et Adam, j'ai décoré les tables du jardin, et confectionné le bouquet de la mariée, les bracelets des mamans, les boutonnières des maris, et les couronnes des témoins. Merci à Rosemary pour son aide et son partage d'expérience de fleuriste. A partir de plantes récoltées dans la nature et dans le jardin, les bouquets étaient agrémentés de romarins, symboles de l'amour éternel. Vive les mariés !

Les photos sont signées du photographe Olivier Pain.

Inspirations: jardins du siècle à venir à Chaumont-sur-Loire

Il n'y avait pas que le jardin 'humus sapiens sapiens' pour la session 'jardins du siècle à venir' au festival de Chaumont-sur-Loire. 

Voici un aperçu des autres jardins visités au top de leur forme, au mois de juillet:

Pour en savoir plus sur les différents jardins et leurs concepteurs: http://www.domaine-chaumont.fr/fr/edition-2016-jardins-du-siecle-venir

Le Jardin nourricier du Moulin Prunier

Voilà 3 ans que je m’attelle à l'aménagement du jardin des chambres et tables d’hôtes du Moulin Prunier à Auxey-Duresses, au cœur du vignoble de la Côte de Beaune.

Plantons le décors : le terrain se situe dans un cadre idyllique : logé au sein de la douce et intimiste vallée des Cloux aux abords du village d'Auxey-Duresses. Une rivière, qui alimentait le moulin, traverse le jardin. Elle apporte une grande biodiversité au site : poissons, crevettes, canards sauvages, hérons, martin-pêcheurs, grenouilles, pics verts, ... sont nombreux à venir se nourrir dans ce lieu.
 
A l'origine, le terrain abandonné depuis 20 ans ressemblait à une jungle opaque et il était impossible de se rendre compte de l'étendue de la propriété. Mais il était également difficile d'apercevoir les vues - pourtant magnifiques - sur le vignoble de la côte de Beaune, classé au Patrimoine de l'UNESCO (Climats de Bourgogne) et sur les majestueuses falaises de Saint-Romain. La première étape consista donc à ouvrir les vues (abattre les vieux arbres affaiblis par la tempête, supprimer les bambous invasifs qui bouchaient la vue, selectionner la végétation qui allait devenir la moelle épinière du jardin, ...). Cela a également permis de dégager un magnifique saule têtard qui était dissimulé derrière des noisetiers et des ronces.
Une nouvelle page blanche était disponible pour la conception d'un nouveau jardin.

Tout a commencé un beau matin, où les résidents s'aperçurent que le terrain longeant la rivière avait été retourné par les sangliers durant la nuit. A la recherche de vers de terre et de bulbes, les cochons sauvages avaient labouré à moindre effort le terrain qui allait devenir un sublime massif de vivaces bleues. C'est le premier massif qui fut créé. On peut remercier les sangliers !
Cet événement marqua le début d’innombrables travaux : construction de terrasses en pierres sèches, création de chemins et de sentiers, plantations de massifs, d'un potager, d'un verger,…

Le leitmotiv : le jardin devait être pensé pour alimenter les chambres et tables d'hôtes.

Plan d'esquisse du jardin nourricier du Moulin Prunier


1/ Le Potager des tables d'hôtes
C'est le jardin nourricier par excellence. Y poussent les légumes, les fines herbes, les fleurs comestibles qui seront cuisinés pour les tables d'hôtes. Longé par la rivière, il peut être arrosé facilement. Les melons 'Sucrin verts', variété locale de Beaune y poussent avec toute leur fierté bourguignonne !

2/ Le Mix-border à l'anglaise
C'est le premier massif créé. Il sert de pépinière pour le reste du jardin (un lieu de production et de multiplication qui fournit les autres massifs du jardin). C'est avant tout un massif de vivaces pensé pour fleurir à chaque saison. Une collection de sauges est en cours. En outre, cette partie du jardin alimente les chambres d'hôtes en bouquets de fleur !
Les terrasses en pierres sèches abritent une biodiversité et les insectes bénéfiques aux jardin.

3/ La pelouse de jeux et le verger
Un cerisier majestueux trône sur la pelouse. C'est un lieu de jeu (ça vous dirait une partie de cricket à l'anglaise, ou de pétanque à française ?)
Les fruitiers basses tiges de Pommiers, poiriers, pêchers, coings, kaki, mirabelles, Reines Claude alimentent les desserts de la table d'hôtes.

4/ Les chambres de verdures
Dans cette partie du jardin, très fragmentée, se tenait des emplacements d'un ancien camping. J'ai choisi  de renforcer cet aspect en créant des « chambres de verdures » séparées par des haies taillées de charmes. Chacune des chambre possède un thème: une prairie de fleurs comestibles, une collection de cucurbitacées (potirons, melons, cornichons,...), une prairie d'engrais verts, une prairie d'artichauts …   

5/ La plage de la piscine
On est submergé par une ambiance naturelle au bord de la piscine pensée comme une plage de galets de rivière, comme pour refaire revivre la rivière qui passait là avant sa déviation.

6/ Le poulailler
Les poules en liberté fournissent les œufs pour l'English breakfast. Dans un jardin, les poules ont un grand rôle à jouer : elles nous débarrassent des déchets verts, alimentent le sol de leur fientes et picorent les insectes ravageurs et autres maladies du jardins.

Un jardin à toutes les saisons
Le jardin a été conçu pour être un havre de paix pour les hôtes. Il a été pensé pour être agréable à chaque saison.